AS-TU APPRIS ?

Philippiens 4.12 – Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette.

Nous aimons proclamer que notre Dieu est le Dieu de l’abondance et c’est une vérité. Cependant le verset du jour nous exprime que nous devons savoir vivre dans l’abondance mais aussi dans l’humiliation.

Vivre dans l’humiliation ? Mais est-ce manquer de tout ? C’est possible mais je crois que cela va bien au-delà.

Beaucoup d’enfants de Dieu ont un standard de vie bien au-dessus de leur capacité budgétaire. Ces enfants de Dieu ont, pour certains, établi leur budget en fonction du « qu’en-dira-t-on ». Si je mets une robe à moins de … €, les gens vont me trouver ridicule. Si je ne mets pas de belles photos de mes vacances sur facebook, ceux-ci vont croire que je ne pars pas en vacances. Si je… ils vont penser que.

Nous sommes-nous attardées à imaginer ce que pouvais penser Dieu ?

Aujourd’hui, il semble que pour se faire un nom dans la famille, dans la communauté, dans notre milieu professionnel, sur le net… il faille targuer de son abondance. Parfois, nous prions pour que Dieu pourvoit à nos besoins mais en fait, c’est à nos désirs de paraître ou d’avoir un standard de vie élevé et non à nos réels besoins que nous consacrons nos prières.

Il est intéressant de décortiquer le mot « humiliation ». En fait, il veut dire : réduire à des moyens plus modestes, assigner à une place inférieure, être mis en dessous d’autres qui sont honorés, s’abaisser à une vie humble, exempt de toute arrogance, niveler, aplanir. Tout cela est l’humiliation et l’Apôtre Paul, cet homme incroyable, nous dit qu’il sait vivre ainsi.

Paul n’avait-il pas compris le véritable Évangile ? Je crois qu’un grand nombre d’enfants de Dieu doivent aujourd’hui prier afin que leur budget soit mis à plat devant Dieu (aplanir). Qu’Il leur montre ce qu’Il appelle besoin. Comment Lui voit leur budget, recettes et dépenses. Comment Lui souhaite les voir gérer ce qu’Il leur a permis d’obtenir car n’oublions pas que nous ne sommes que les gérants de ce que Dieu nous permet d’avoir.

Nous sommes nombreuses à être d’accord sur le fait que nous sommes en train de vivre les temps de la fin, alors pourquoi attachons-nous tant d’importance aux choses terrestres et éphémères ? La Parole nous dit que celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête (Proverbes 22.7). Tout nous est permis, mais tout n’est pas utile (1 Corinthiens 6:12). Ne nous laissons donc plus asservir par quoi que ce soit. Dégageons-nous de notre servitude tant de nos dettes que du regard des autres. Humilions-nous sous la puissante main de Dieu, afin qu’Il nous élève au temps convenable (1 Pierre 5.6). Cette élévation ne ressemblera en rien à celle que l’on croit obtenir des hommes mais elle sera tellement plus grande.

Je laisse cela à votre réflexion. Avec toute mon affection.

Corinne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.