LE CONTRE POUVOIR !

2 Rois 3.13 – Elisée dit au roi d’Israël…

Il y a une notion, je pense, qui manque dans le peuple de Dieu, surtout au niveau du leadership, c’est celle du contre pouvoir. Par exemple, ici en Europe, nous entendons régulièrement les pasteurs critiquer les syndicats. Ils font une mauvaise interprétation, à mon avis, du texte de 1 Pierre 2.18 : « Serviteurs, soyez soumis en toute crainte à vos maîtres ». Pourquoi dis-je que c’est une mauvaise interprétation ? Parce que nous ne sommes plus sous le régime de l’esclavage et que la relation entre employeurs et employés se base sur un contrat stipulant des devoirs et des droits, ce qui n’existait pas dans une relation esclaves/maîtres.

Juste une autre façon de voir les choses : si les membres de la communauté peuvent se rendre au culte le dimanche, c’est à cause des syndicats ou de certains mouvements ouvriers. S’ils peuvent aider financièrement l’œuvre, c’est parce qu’ils perçoivent un salaire décent. S’ils peuvent participer à des jeûnes, à des retraites ou à certains services, c’est parce que le temps de travail a été abaissé et qu’ils ont la possibilité d’avoir des congés payés ! Donc le travail des syndicats et autres mouvements ouvriers n’a pas été vain et, j’ose le dire, a reçu l’approbation de Dieu. Le principe syndical est une forme de contre pouvoir.

Cela m’amène à quelque chose de plus sérieux : les leaders chrétiens n’aiment pas le contre pouvoir. Pourquoi ? Parce qu’il pousse sans cesse à la remise en cause. Si nous voulons être un peuple prophétique, nous devons, non seulement laisser ce principe se manifester, mais nous devons l’encourager. Israël avait son roi, mais il avait aussi ses prophètes. Si Nathan n’avait pas repris David, jusqu’à quand aurait duré son mal être.

Certaines conséquences désastreuses ont été évitées parce que le contre pouvoir des prophètes s’est manifesté. En tant que leaders de communauté, nous devrions être reconnaissants de cet équilibre que le Seigneur met dans son peuple. En tant que leader, c’est une sécurité parce que le contre pouvoir m’oblige à me sonder, à passer au tamis du Saint-Esprit mes motivations, à recourir à l’humilité…

L’homme étant ce qu’il est, et la nature humaine étant ce qu’elle est, le contre pouvoir prophétique est non seulement nécessaire, mais indispensable, même s’il n’est pas toujours agréable.

Ceci n’est qu’une méditation, elle n’est pas là pour « autoriser » les revendications à tout va, la rébellion, l’autoritarisme ou que sais-je ? Ces attitudes sont tout aussi condamnables que l’abus de pouvoir. De l’équilibre mes bien-aimés, de l’équilibre !

Bonne réflexion.

Copyright Septembre 2020 © ez37m.com

Les auteurs

Centre Apostolique EZ37M
Centre Apostolique EZ37M
Claudy et Corinne sont les fondateurs du Centre apostolique EZ37M. Ils ont reçu, il y a maintenant plusieurs années, une vision apostolique et prophétique. Ils sont unis pour préparer les enfants de Dieu à tenir fermes dans les temps troublés que nous traversons. Au travers de leur mission, ils forment, équipent et envoient des disciples qui se trouvent dans le monde entier.

Le Centre Apostolique EZ37M est aussi un ministère pour la restauration du peuple de Dieu. Par des écrits, des conférences, des enseignements, un Centre de Formation Biblique Online, un groupe de femmes A.I.L.E.S et toutes sortes de médias dont EZ37M RADIO TV, ce ministère partage la Bonne Nouvelle du relèvement et de la restauration des os desséchés pour en faire une armée au service du Roi des rois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.