FIDÉLITÉ

Luc 9.62 – Jésus lui répondit : « Quiconque met la main à la charrue, et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu ».

Nous associons souvent ce verset au fait de commencer à suivre le Seigneur et ensuite de retourner dans le monde. C’est une application mais j’aimerais en suggérer une autre. Ne pourrait-elle pas concerner ceux qui s’engagent par la parole et qui ne tiennent pas ces engagements ?

Nous constatons avec tristesse que, bien souvent les enfants de Dieu, ne respectent leurs engagements que quand ils craignent une sanction. C’est le cas dans le monde du travail, dans le respect des horaires, dans les devoirs du couple… c’est seulement là qu’ils ne font pas ce qu’ils ont envie, du moins pas ouvertement, parce qu’ils risquent le limogeage, de rater leur train ou encore une séparation.

Quant au Seigneur, Il devra s’accommoder du bon vouloir de chacun. Tant pis si l’œuvre n’avance pas, rien à battre, excusez-moi l’expression. Je me pose la question : qu’en serait-il advenu de nous si le Seigneur Jésus-Christ avait eu ce genre de désinvolture ? Probablement que nous serions sur le chemin large de la perdition.

Devant l’implication de notre Seigneur, ne devrions-nous pas avoir le même empressement à le servir ? Ne mérite-t-il pas un zèle enthousiaste, persévérant et qualitatif ? Apocalypse 14.13 nous dit : « Et j’entendis du ciel une voix qui disait : Écris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs œuvres les suivent ». Encore faudrait-il qu’il y ait des œuvres !

Nous avons un défaut, nous les évangéliques. Parce que nous croyons au salut par la grâce, nous avons complètement sous-estimé les œuvres. Or Jacques nous dit : « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les œuvres est morte » (Jacques 2.26). L’épitre de Tite nous dit encore : « … Qui s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres » (Tite 2.14). Travailler pour l’avancement du Royaume n’est pas une option, c’est un commandement et la garantie que notre foi reste vivante.

Ne jouons pas au supra spirituel qui ne fait jamais rien sous prétexte que le Saint-Esprit ne lui a pas parlé, il attend une prophétie. J’ai appris depuis ces années que Dieu ne redit pas ce qu’Il a déjà dit dans sa Parole. Si nous voulons qu’Il nous parle, commençons à pratiquer cette Parole, encore faut-il La lire. Dans celle-ci, il y a plein « d’idées » de bonnes œuvres, pas besoin d’une révélation spéciale même si nous allons sentir l’attestation du Saint-Esprit que c’est ce qu’Il nous demande de faire.

Ensuite, restons fidèle à nos engagements ; ce n’est certes pas toujours facile mais c’est là que sera testée notre fidélité. S’il n’y a pas d’effort, il n’y a pas de récompense !

Bonne réflexion.

Copyright Juin 2022 © ez37m.com

Les auteurs

EZ37M
EZ37M
EZ37M c’est avant tout un couple, Corinne et Claudy, qui ont reçu, il y a maintenant plusieurs années, une vision apostolique et prophétique. Ils sont unis pour préparer les enfants de Dieu à tenir fermes dans les temps troublés que nous traversons. Au travers de leur mission, ils forment, équipent et envoient des disciples qui se trouvent dans le monde entier.

EZ37M est aussi un ministère pour la restauration du peuple de Dieu. Par des écrits, des conférences, des enseignements, un Centre de Formation Biblique Online, un groupe de femmes A.I.L.E.S et toutes sortes de médias dont EZ37M RADIO TV, ce ministère partage la Bonne Nouvelle du relèvement et de la restauration des os desséchés pour en faire une armée au service du Roi des rois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.