Obéir avec joie

« C’est ce que fit Noé; il exécuta tout ce que le Seigneur lui avait ordonné. »
Genèse 6 : 22

« Par la foi, Noé écouta les avertissements de Dieu au sujet de ce qui allait se passer et qu’on ne voyait pas encore. Il prit Dieu au sérieux et construisit une arche dans laquelle il fut sauvé avec toute sa famille. Ainsi, il condamna le monde et obtint, grâce à sa foi, que Dieu le considère comme juste. » Hébreux 11 : 7

Lorsque Dieu a demandé à Noé de construire une arche, il aurait pu discuter avec Dieu, négocier : comment accomplir une telle tâche, dans un endroit sans eau, envisager de rassembler tous les animaux : mission impossible !!

Il aurait pu remettre en question la faisabilité, ses capacités, la logique de tout ça. Mais Noé n’a rien dit, il a juste obéi.

Sommes-nous aussi prompts à obéir? Sans discussion, sans question, sans explication, sans garantie que ce sera vraiment un bon plan ?

C’est pourtant le lot de chacun, un jour, de dire que telle personne ne mérite vraiment pas notre pardon, ou que l’église nous a blessés donc on ne donne plus notre dîme, ou encore qu’un petit mensonge pour notre tranquillité ne fait de mal à personne. D’autant qu’à côté, nous lisons consciencieusement notre Bible, que nous allons à l’église chaque dimanche, que nous ne sommes pas des arnaqueurs ou des voleurs. Finalement nous menons une vie plutôt correcte !

Mais les commandements de Dieu ne sont pas à prendre comme au self-service, où on prend ce qui nous arrange et on met de côté ce qui ne nous convient pas. L’obéissance partielle équivaut à de la désobéissance.

Par contre, l’obéissance totale apporte la joie.

Dieu nous demande de lui obéir sans question, sans condition, même quand nous ne comprenons pas. C’est en accomplissant sa volonté que nous arriverons à mieux le comprendre, mieux le connaître. Et à goûter à sa protection et son amour.

« Donne-moi l’intelligence, pour que je garde ta loi Et que je l’observe de tout mon cœur! Conduis-moi dans le sentier de tes commandements! Car je l’aime. »
Ps 119 : 34-35

Cornélia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.